L’occupation hellénistique de l’acropole et la fin de la cité

By février 7, 2020 Découvertes
Plan du secteur de l'acropole

Plan du secteur de l’acropole

L’armée de Philippe II détruisit Argilos en 357 av. J.-C. et légua ses terres au roi de Macédoine. Les bâtiments furent détruits, conformément à ce que tend à démontrer le niveau de destruction retrouvé sur toutes les aires de fouilles. La ville fut abandonnée par la suite, à l’exception d’un espace limité sur l’acropole. Les nouveaux bâtiments réutilisèrent des murs plus anciens comme fondations et les habitations suivirent l’orientation de l’ancienne cité.

L’une des constructions les plus imposantes de cette période est un bâtiment rectangulaire mesurant 10 x 6 mètres avec une entrée sur le côté est. Les murs intérieurs, dans la partie sud, divisent le bâtiment en trois pièces. La pièce la plus près de l’entrée contient deux foyers circulaires. Ces foyers ont été trouvés rempli de cendres et le sol autour contenait de nombreux vases brisés. L’espace où a été érigé le bâtiment, sa taille et les éléments de son architecture semblent montrer qu’il s’agit d’un bâtiment public ou religieux.

Vue aérienne de la fouille de l'acropole

Vue aérienne de la fouille de l’acropole

Dans la même aire, les fouilleurs ont mis au jour des petites maisons avec des cours extérieures et un puits central.

Argilos tomba lentement dans l’oubli et, à la fin du IIIème siècle av. J.-C., le site fut définitivement abandonné et jamais réoccupé, pas même aux périodes romaines ou byzantines.